Pompe à chaleur, chaudière au gaz, pompe à chaleur hybride, chaudière biomasse, par quoi remplacer ma chaudière fioul ?

Nous le savons tous. Entre les mouvements géopolitiques et la course bien légitime à la décarbonation, les hausses de tarif des énergies fossiles risquent de grever durablement les budgets des ménages !


Dès lors, s'affranchir de l'énergie fossile que sont le fioul ou le gaz, et en profiter pour réduire nos émissions de CO₂ deviennent une priorité.
Pour remplacer ces énergies fossiles, plusieurs modes de chauffage sont possibles, mais lequel choisir ?
Nous vous présentons un éventail des alternatives possibles sur notre site internet, suivez le guide…

 
post_hiver_chaud

Changer sa chaudière fioul pour une pompe à chaleur géothermique

La PAC géothermique constitue un marché de niche. Cette technologie, dont l’intérêt tient à la stabilité des performances (indépendante des conditions climatiques, contrairement à la PAC air/eau), est victime de son coût élevé, à la fois du matériel (2 000 à 3 000 € de plus qu’une PAC air/eau) et de l’installation (coût du captage horizontal ou du forage). Fournie posée, l’écart avec une PAC air/eau peut ainsi atteindre 5 000 à 10 000 €, écart qui peut cependant être réduit par les aides de l’Etat dont MaPrimeRénov’, particulièrement favorable à la géothermie (jusqu’à 10 000 € pour les ménages aux revenus très modestes, contre 4 000 € pour la PAC air/eau). Ce surcoût est souvent aussi admissible à long terme, si l’on considère le rendement effectif de ces installations (moindre apport d’énergie extérieure lors des périodes de grands froids).

Remplacer sa chaudière fioul pour une pompe à chaleur aérothermique

Pour réduire l’investissement, la meilleure option est sans doute une PAC air/eau. Cet équipement, qui consomme de l’électricité mais prélève l’énergie gratuite de l’air (une source renouvelable), réduit sensiblement la facture de chauffage. Le coût est inférieur à 6 c€/kWh, contre 8 à 10 c€/kWh pour le fioul. Par contre, prévoyez tout de même une consommation d’électricité accrue lors des périodes de grands froid, car il faut alors compléter l’apport en calories.

 
INSTALLATION-POMPE-A-CHALEUR

La pompe à chaleur hybride : une solution ou en relève de chaudière fioul ou gaz

Pour bénéficier des aides de l’Etat, l’ancienne chaudière fioul doit être remplacée par la PAC : monobloc (sans manipulation du fluide frigorigène lors de l’installation) ou bi-blocs (split). Plusieurs points de vérification sont pris en compte lors de l’installation, notamment l’alimentation électrique et la température d’alimentation en eau des radiateurs. Quand les contraintes sont trop fortes, une solution est de privilégier une hybridation des énergies, soit en conservant la chaudière fioul en place, soit en optant, si le logement est alimenté par le réseau de distribution de gaz naturel, par une PAC gaz hybride.

Chez la plupart des grands constructeurs, la régulation des PAC intègre de série la possibilité de fonctionner avec une chaudière fioul existante. La PAC est dimensionnée pour couvrir une partie des besoins de chauffage pour un fonctionnement écologique et économique. La chaudière fioul est utilisée en relève en cas de de grand froid ou de besoins de puissance plus élevés (on s’affranchie d’un apport électrique), permettant ainsi de s’affranchir des contraintes de la PAC. Le fonctionnement est comparable avec une PAC hybride, à la différence que celle-ci combine dans un même produit la PAC air/eau et la chaudière gaz à condensation utilisée en relève.

Remplacer sa chaudière fioul : les alternatives aux pompes à chaleur

Une option, peu chère à l’investissement et sans gros travaux, est la chaudière gaz. Mais le gaz reste une énergie fossile (même si celle-ci est moins polluante que le fioul) et le logement doit être desservi par le réseau de distribution de gaz naturel, ce qui est loin d’être toujours le cas.
Vous pouvez également opter pour l'alternative qu’est la chaudière à granulés de bois dont l’avantage est d’utiliser un combustible renouvelable, par ailleurs meilleur marché que le fioul et le gaz.

Installer une chaudière biomasse à granulés de bois ou bois buche

Cette solution est particulièrement intéressante pour les besoins de chauffage élevés, liés à une grande surface habitable ou de fortes déperditions de chaleur. Elle permet aussi de s’affranchir du fioul dans les maisons en campagne. Le ticket d’entrée pour cette technologie reste assez élevé avec une inconnue quant à l’évolution du prix du combustible bois.

 
CHAUDIERE-GRANULES

Vous souhaitez avoir plus d’informations quant au choix possible dans votre habitat ?
N’hésitez pas à nous contacter pour un rendez-vous conseil et un devis personnalisé.

N’oubliez pas que le financement de votre projet peut être abondé avec des aides de l’état (Ma PRIME RENOV et CEE (Certificat d’Économie d’Énergie, entre autres). Toutes ces aides sont conditionnées à vos niveaux de revenus, n’hésitez pas à nous interroger.

Espace Pro